Archive | Conférence RSS feed for this section

Invitation présentation du livre « Allah est grand, la République aussi » de Lydia Guirous le jeudi 6 novembre à 19h à la libraire Albin Michel

5 nov Invitation Lydia Guirous

Invitation Lydia Guirous

« Du voile de Creil… au djihad en Syrie…Nous avons perdu une bataille, oublié de descendre à la station République… »

Enfant de l’immigration, Lydia Guirous, n’a pas eu de difficulté à s’intégrer. La France, elle l’aime. Trop peut-être ? Au point de déranger ceux qui voudraient qu’elle la rejette ? À mi-chemin entre le manifeste et le témoignage, elle pointe la dangereuse dérive d’une France qui a honte de ses valeurs, de son histoire et abdique face à la montée du communautarisme et de l’islam radical.

Dans cet essai courageux, au travers d’anecdotes acérées, elle dénonce les atteintes portées aux droits des femmes, la radicalisation d’une partie de la jeunesse des quartiers populaires, le piège de la double culture et de la « diversité » , le jeu trouble des politiques, et leurs difficultés à faire respecter ce principe qui protège tous les enfants de la République : la laïcité. 

Débat sur la prostitution et les violences faites aux femmes avec Chantal Jouanno

29 nov

Introduction et modération par Lydia Guirous.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Je remercie Chantal Jouanno de nous faire le plaisir et l’amitié de venir ce soir nous parler de ce sujet sur lequel tu t’investis beaucoup. Chantal Jouanno, ancienne Ministre et sénatrice de Paris très active sur la question des Droits des femmes et notamment dans le débat actuel sur la nouvelle loi sur la prostitution. Tu es également Vice-présidente de l’UDI.

Je remercie également de sa présence amicale, Ann-Katrin Jégo Présidente du Club des 52% de l’UDI.

Alors pourquoi ce sujet ?

• D’une part parce que nous sommes à la veille de la journée des violences faites aux femmes, et que malheureusement ce sujet reste toujours d’actualité. Une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint ou de son ex-conjoint…

• D’autre part, dans le cadre de la campagne des municipales à Paris, dans le centre de Paris ce sujet présente une acuité particulière. Nous sommes à proximité de la rue Saint-Denis, … qui comme chacun le sait, est un lieu important de la prostitution parisienne.

A ce titre et pour diverses raisons (dignité humaine, nuisance,sécurité), il paraissait impératif d’aborder avec vous ce sujet.

Pour moi, la position abolitionniste, soutenue par la plupart des associations à l’exception du STRASS (syndicat des travailleurs du sexe) est la plus conforme à notre vision à l’UDI de ce que doit être la dignité humaine dans une démocratie moderne.

La prostitution est une servitude archaïque qu’il faut faire reculer. Les députés sont dans leur rôle en faisant une proposition de loi pour pénaliser la demande, soutenus par le gouvernement et par les associations féministes.

En effet, il y a une totale dissymétrie entre le client qui cherche son plaisir, une fois de temps en temps, et la personne qui doit subir des relations sexuelles en série, au mépris de sa sensibilité et de son propre désir.

Le commerce de la chair est une négation de la personne, et c’est ce que l’opinion accepte de plus en plus mal.

A Paris, il y a deux types de prostitution: 

Une partie des prostituées sont des prostituées « indépendantes » dite « traditionnelles», elles sont souvent des femmes mûres, de nationalité française. Elles sont aujourd’hui minoritaires et créé peu de nuisances.

Une autre partie de la prostitution, est une prostitution de personnes plus jeunes, souvent étrangères, (asiatiques, d’europe de l’est et d’afrique). Souvent sans papiers et sous le joug de proxénètes… 

La loi de 2003 sur le racolage, que le nouveau texte souhaite remettre en question, n’a pas permit de faire disparaître la prostitution. Elle l’a déplacées…sur internet pour les plus jeunes et dans les bois pour les autres. »

Questions de Lydia Guirous à Chantal Jouanno. 

Intervention de Lydia Guirous sur l’importance d’une meilleure prise en charges des violences psychologiques

Intervention de Ann-Katrin Jégo / Présentation du Club 52% de l’UDI

Débat avec le public. 

 

Interview dans ELLE et photos du débat sur le féminisme

2 oct

Table ronde organisée par le magazine ELLE, autour des Femen et du féminisme,  dans le cadre du festival de photojournalisme de Perpignan, Visa pour l’Image. ELLE a  demandé à Inna Shevchenko, la leader des Femen, et à Lydia Guirous, la présidente de « Future, au féminin », de nous expliquer en quoi le corps pouvait (ou non) devenir une arme politique. 

Photos du débat sur le Féminisme avec Caroline Laurent-Simon, Valérie Toranian, Inna Shevchenko, Caroline Fourest, Lydia Guirous

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Position de Lydia Guirous, présidente de « Future, au féminin »

« Montrer ses seins, si l’objectif est d’être vue, photographiée et filmée, c’est un bon moyen… mais pas pour se faire entendre ! Pas pour porter un message crédible et politique. Les Femen utilisent leurs corps comme une arme marketing, autour d’une action mal définie. Si c’est pour défendre l’égalité femmes-hommes, c’est un non-sens, une régression : cela alimente le culte de la femme objet. Comme si les combats féministes n’avaient jamais existé… Le féminisme n’est pas la lutte des classes. Il faut le sortir de cette idéologie de la révolte, et en faire une politique publique tournée vers la réduction des inégalités.

On ne comprend pas leur message : elles sont à Notre-Dame, dans une mosquée, contre le nucléaire, puis devant les grilles du ministère de la Justice : on ne les suit plus ! L’action dans la cathédrale démontre à quel point elles ne comprennent pas ce qu’est la laïcité : il ne s’agit pas du rejet des religions, mais d’un principe de tolérance. On a l’impression de poupées Barbie à la plastique irréprochable, sans cerveau au-dessus des seins ! Il y a également chez les Femen une forme de discrimination qui décrédibilise leur action : y-a-t-il des femmes  rondes, âgées ou de couleur lors de leurs happenings ?

« Les Femen, c’est le diktat de la pensée unique »

En février, j’avais qualifié le mouvement des Femen d’ethnocentré et de néocolonial. Les Femen, c’est le diktat de la pensée unique. Ça a de la gueule quand des femmes arabes se mettent seins nus : c’est un pied de nez aux islamistes qui ne les respectent pas. Mais dans le cas de l’affaire Amina, ces Ukrainiennes en Tunisie, c’était pour moi l’image du colonialisme. C’était « on va venir vous éduquer », une négation des règles du droit international, ainsi qu’une ingérence dans la diplomatie. Pour moi, les Femen ont porté préjudice à la cause des femmes dans les pays arabes et à toutes les féministes qui construisent la démocratie et se battent contre l’obscurantisme.

Il faut aussi arrêter de victimiser les femmes et dire que les hommes sont des bourreaux qu’il faut émasculer, comme sur leur site. « Future, au féminin » a pour but de promouvoir un féminisme pragmatique et républicain, avec les hommes. L’objectif : être efficace et pas doctrinaire. Dès 2012, la cellule SOS harcèlement sexuel que j’ai créée avec l’AP-HP, a permis à des centaines de femmes d’être prises en charge. »

Lien vers le débat : ici

Invitation conférence le 28 Mars -13h : « Leadership au Féminin: ces femmes qui réussissent »

27 mar

Le club Future, au Féminin en partenariat avec le pôle Femme du club des Entrepreuneurs de l’Ecole EDC-Paris

Vous invite à la conférence 
« Leadership au Féminin: ces femmes qui réussissent !  » 

avec comme intervenantes :

- Sophie Auconie (Députée européenne UDI, Vice-Présidente de l’UDI)

- Lydia Guirous ( Fondatrice du club Future, au Féminin, responsable UDI-Paris)

- Assya Hiriji ( co-fondatrice de la marque Princesse Tam Tam et monette de Paris)

- Martine Liautaud ( PDG et fondatrice de la banque Liautaud &cie )

Conférence ouvert à tous !

Inscrivez-vous sur facebook : cliquez ici

J-1: Conférence de presse_ Lancement de la cellule harcèlemen​t sexuel et du numéro vert SOS harcèlemen​t sexuel par le Professeur Peretti (APHP) et Lydia GUIROUS

5 juin

Paris, le 5 juin 2012

 Conférence de Presse

Mercredi 6 juin à 16h30 - Hôpital TENON *

Lancement de la cellule harcèlement sexuel et du numéro vert SOS harcèlement sexuel par le Professeur Peretti (APHP) et Lydia GUIROUS (Présidente de l’association Future, au Féminin)

Pour la première fois dans un CHU, une cellule de prise en charge du harcèlement sexuel a été créée dans l’est parisien à l’hôpital Tenon et à l’hôpital Saint-Antoine.

Un numéro vert est dédie aux appels d’urgences: 0800 00 46 41

Pour Lydia GUIROUS, Présidente de Future, au Féminin: « Il s’agit de la réponse des professionnels de terrain face à un tabou de notre société. De nombreuses femmes, sont victimes chaque année de harcèlement sexuel. Jusqu’alors le monde associatif s’était engagé dans la prise en charge juridique des procédures de harcèlement mais jamais dans la prise en charge thérapeutique. Le partenariat original que j’ai monté avec le Professeur Peretti apportera une réponse concrète et efficace aux victimes en souffrance. Dans l’attente de la rédaction d’un nouveau texte de loi, j’ai préféré apporter une solution directe. »

Pour le Professeur PERETTI, Chef des services Psychatrie de L’Hôpital Saint-Antoine et Tenon:  « Il s’agit d’apporter une prise en charge psychologique aux victimes ou futures victimes de harcèlement sexuel. En effet, une équipe de praticiens et de psychologues pluri-disciplinaire sera à l’écoute des personnes victimes mais également des personnes qui souhaitent se préparer psychologiquement à d’éventuels problèmes de harcèlement sur leur lieu de travail. L’intérêt de travailler avec une association comme Future, au Féminin, pour le service que je dirige, est de permettre aux victimes de franchir le cap de l’accompagnement par un tiers. La relation de confiance instaurée par cette association avec les victimes, nous permet d’être plus rapide et plus efficace dans la prise en charge. »

Mercredi 5 Juin à 16h30

Hôpital TENON

4 rue de la Chine

75020 Paris

Sous le porche à droite suivre Batiment Gardie

contact: futureaufeminin@gmail.com

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 640 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :