Invitée de la matinale de RFi Lydia Guirous : « mon rêve français se transforme en cauchemar »

30 déc

Lydia Guirous, invitée de Arnaud Pontus, secrétaire nationale du Parti radical en charge des droits des Femmes et de la lutte contre les discriminations, présidente de l’association Future, au féminin et auteur de l’ouvrage « Allah est grand, la République aussi » JC Lattès, évoque la montée de l’islamisme radical en France.

emotional support animal registration write my paper for me www.online-casino.top/ www.s-movers.com/

« On ne reconnait plus cette France qui était un eldorado de la pensée, des libertés, la pensée des Lumières. Et aujourd’hui, il y a des quartiers qui sont totalement abandonnés aux obscurantistes, aux islamistes, des quartiers entiers sont devenus halal. Où les femmes doivent raser les murs pour pouvoir avancer et circuler librement, où le voile est devenu la norme, où lorsqu’on résiste et qu’on ne porte pas le voile, et bien on est insulté, on a des pressions quotidiennes. Et donc mon rêve français, dans certains territoires abandonnés de la République, oui se transforme en cauchemar. »

Interview Marie-Claire « Les mères accompagnatrices voilées représentent-elles une menace à la laïcité? »

20 déc
L’autorisation de porter le foulard donnée aux mères musulmanes dans les sorties scolaires fait polémique. Nous avons demandé son point de vue sur la question à Lydia Guirous, fondatrice du club « Future au féminin », qui vient de publier « Allah est grand la République aussi » (éditions JC Lattès). Un hymne vibrant à la laïcité, écrit par une roubaisienne née en Algérie.

couverture_guirous_AllahRepublique22-2La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, s’est prononcée pour l’autorisation du foulard, lors des sorties scolaires, alors que la circulaire Chatel de 2012 l’interdisait. Votre point de vue ?

Je me souviens d’une « dame en noir » strictement voilée à la sortie de mon lycée, qui distribuait toujours des tracts contre ceci ou cela. Qui nous jetait des regards sombres parce que nous portions une jupe, ou avions les cheveux mouillés, (ce qui signifiait qu’on avait été à la piscine, mélangées avec des garçons, quelle horreur, n’est-ce pas ?) Je ne dis pas que toutes les mères voilées sont des islamistes radicales. Néanmoins, accepter des mères voilées lors des sorties scolaires, c’est ouvrir une fenêtre aux religieux, et aux intégristes. Car ces femmes ne sont pas juste de gentilles « mamans toutes égales » comme elles se présentent. Derrière elles, il y a des intégristes qui ont une vision politique : faire plier la laïcité à la française, devenue pour certains radicaux l’ennemi à abattre. Or pour moi, dès qu’on s’approche d’une mission de service public comme l’accompagnement d’une sortie scolaire, les mères, jouent de facto, temporairement le rôle d’un agent de l’Etat. Elles doivent donc observer une neutralité religieuse. Pour moi, c’est ça entre autres, la laïcité. J’ai aussi envie de dire que la foi ne se réduit pas à un foulard. C’est quelque chose d’intime. Elles ne seraient donc pas moins croyantes en ôtant leur foulard pendant quelques heures.

 

Vous craignez le prosélytisme ?
Il y a un risque d’influencer les enfants (« la maman de Kamel, elle porte le foulard. Pourquoi pas toi maman ? »). D’entorses en entorse à la laïcité, un jour, notre modèle républicain ne voudra plus dire grand chose. La cohésion nationale sera émiettée en communautés. Je ressens une certaine lâcheté de la gauche, qui court après le vote des musulmans, face à ce foulard qui est un pourtant un marqueur de la soumission et de l’infériorité des femmes aux hommes de la communauté musulmane.

 

Mais beaucoup disent qu’elles portent le foulard volontairement…
Certes, certaines se revendiquent même féministes. Mais c’est un non sens. Comment peut–on se dire pour l’égalité femmes hommes, en portant volontairement un symbole de soumission dans un pays ou les femmes ne sont pas obligées de le porter, tandis que dans d’autres pays, elles luttent pour s’en débarasser, parfois au péril de leur vie. Moi j’ai une tante en Algérie qui a reçu des menaces de mort, parce qu’elle refusait de porter le voile. Ces françaises voilées, que je connais bien, sont les idiotes utiles des salafistes. Elles disent qu’elles ne sont pas forcées à porter le voile par un père, un frère ou un mari, mais en même temps, l’objectif de leur vie, c’est avant tout de se marier et d’avoir des enfants. Si elles sont si libres que ça, pour quoi ne vivent-elles jamais seules ? Pourquoi ne sortent elles pas le soir entre copines? Des femmes voilées seules dans un café, vous en voyez souvent ?

 

C’est vrai qu’on ne les entend pas beaucoup sur le terrain des droits des femmes…
Elles sont absentes de tous les combats féministes. Elles sont contre l’IVG, surtout chez les mineures, puisqu’elles sont pour la virginité jusqu’au mariage. Elle sont absentes des combats contre la violence conjugale, pour l’égalité salariale, professionnelle et politique. Jusqu’ici, elles ne se sont mobilisées que contre les ABCD de l’égalité à l’école. Et comme elles sont ultra-conservatrices, elles font cause commune avec les catholiques intégristes et l’extrême droite contre le mariage gay. Il faudrait rappeler dans les écoles des quartiers qu’en France, une femme a le droit de disposer de son corps. A les entendre, on est tous des imbéciles qui ne savent pas ce que c’est que la laïcité mais eux vont nous l’expliquer. Elle utilisent le féminisme comme un produit marketing pour lisser l’image des gens qui sont derrière elles.

 

Dans votre livre, vous parlez beaucoup de la communautarisation à Roubaix…
Là bas, on assiste à une terrible régression. Les femmes commencent par un petit foulard et finissent par un grand jilbeb qui mange l’ovale du visage, voire un niqab pourtant interdit par la loi. Et ce sont des filles qui ont grandi avec moi… Dans les années 60, à Alger, ma mère portait des petites robes et des chaussures à talons. Quand je demande aux roubaisiennes pourquoi elles portent foulard ou jilbeb, elles me répondent que « c’est mieux comme ça », comme si elles cédaient aux pressions de l’entourage, à la « mode » locale, ou bien « ça fait plaisir » à leur mari…Certaines le portent aussi parce qu’elles n’ont rien à perdre : elles n’ont pas fait de grandes études, elles sont parfois au chômage. Elles savent que même sans voile, elles ne seraient pas allées très loin. Dans cette micro société, le voile et le statut de mère (car une célibataire qui vit seule est vue comme une traînée) est aussi une façon de maquiller l’échec. A Roubaix, je passe pour une originale, parce que j’ai fait des études supérieures, j’ai vécu seule à Paris. Je me suis mariée « tard », à 28 ans ce qui me vaut des « Comment, t’as pas d’enfants ? » sidérés.

 

Face à cette régression, vous n’êtes pas tendre pour les politiques…
Face à cette communautarisation galopante, on a des politiques qui se taisent, pétrifiés à l’idée d’être taxés d’islamophobie et de racisme. Vous vous rendez compte que chez Morandini, sur Europe 1, une élue Front de gauche m’a traitée de « raciste », - moi qui suis musulmane de famille algérienne ayant fui la guerre civile en Algérie ! - , et de « bourgeoise parisienne » sous prétexte que j’ai étudié à la très sélective université Dauphine ? Et puis je suis secrétaire nationale du Parti Radical en charge de la lutte contre les discriminations et les Droits des Femmes. J’en conclus que ce serait tellement mieux que je colle au cliché de la beurette en BEP qui porte le foulard et se victimise.

DOSSIER : FEMMES ENGAGÉES

interview de Corine Goldberger

« Un manifeste Républicain plein de courage et de vérités »

21 nov

Olivia de Lamberterie a présenté le livre « Allah est grand, la République aussi » de Lydia Guirous, éditions Jean-Claude Lattès, dans l’émission Télématin de William Leymergie sur France 2

Lydia Guirous Olivia de Lamberterie France 2

Lien http://www.france2.fr/emissions/telematin/videos/NI_31513?onglet=tous

Invitation présentation du livre « Allah est grand, la République aussi » de Lydia Guirous le jeudi 6 novembre à 19h à la libraire Albin Michel

5 nov Invitation Lydia Guirous

Invitation Lydia Guirous

« Du voile de Creil… au djihad en Syrie…Nous avons perdu une bataille, oublié de descendre à la station République… »

Enfant de l’immigration, Lydia Guirous, n’a pas eu de difficulté à s’intégrer. La France, elle l’aime. Trop peut-être ? Au point de déranger ceux qui voudraient qu’elle la rejette ? À mi-chemin entre le manifeste et le témoignage, elle pointe la dangereuse dérive d’une France qui a honte de ses valeurs, de son histoire et abdique face à la montée du communautarisme et de l’islam radical.

Dans cet essai courageux, au travers d’anecdotes acérées, elle dénonce les atteintes portées aux droits des femmes, la radicalisation d’une partie de la jeunesse des quartiers populaires, le piège de la double culture et de la « diversité » , le jeu trouble des politiques, et leurs difficultés à faire respecter ce principe qui protège tous les enfants de la République : la laïcité. 

Najat Vallaud-Belkacem : l’égalité hommes-femmes… sauf pour les musulmanes ?

25 août

FIGAROVOX/HUMEUR - Pour Lydia Guirous, la réaction de Najat Vallaud-Belkacem à la polémique déclenchée par Nadine Morano prouve la lâcheté de la ministre des Droits des Femmes, qui, au nom du politiquement correct et du relativisme culturel, renonce à ses valeurs féministes.

Madame La Ministre des Droits des Femmes,

J’ai été très surprise par votre approche du Droit des Femmes et de l’égalité hommes-femmes, après la polémique soulevée par Nadine Morano. Surprise, déçue et inquiète pour la cause des femmes en France, que vous êtes pourtant censée incarner.

En tant que femme et féministe, face à une femme voilée, en pantalon, tunique à manches longues sur une plage, ou en burqa, je ne peux m’empêcher de ressentir un sentiment d’injustice, de révolte, et de peine. Plus encore lorsque ces filles, dès la puberté, sont soumises à la même rigueur vestimentaire. Difficile de rester insensible devant ces femmes condamnées à porter ce signe ostentible d’appartenance religieuse, même par 30 degrés, alors que leurs maris, leurs frères et leurs fils profitent librement des plaisirs d’un bain de mer et du soleil. N’y voyez vous pas quelque chose de choquant, vous qui essayez depuis le début du quinquennat de François Hollande de vous ériger en grande prêtresse de l’égalité homme-femme?

Votre réaction m’a laissé pantoise. Au nom d’un relativisme culturel et d’un «politiquement correct» teinté de culpabilité post-coloniale, il faudrait donc s’interdire de remettre en question toute action ou comportement qui portent atteinte à l’égalité, à la liberté et au respect de nos principes fondateurs, tels que la laïcité? Les Droits des Femmes ne concerneraient donc plus les femmes musulmanes de France. En somme, vous nous proposez donc un Ministère des Droits de certaines Femmes, dont seraient exclues les femmes musulmanes qui souffrent en silence, contraintes à porter le voile, le hijab, le niqab ou la burqa…

Vous me direz, Madame La Ministre, que la liberté de conscience est garantie par la Constitution et que la femme prise en photo de dos par Madame Morano ( procédé que je condamne par ailleurs) respecte la loi, car son visage est découvert et qu’elle se trouve dans un lieu public. Je suis d’accord. Toutefois, face à la liberté de conscience, c’est la liberté des femmes, l’égalité entre les hommes et les femmes, et le respect des valeurs de la France qui sont en jeu. La laïcité et l’attachement viscéral de la République pour l’égalité hommes-femmes ne font-ils plus le poids face à cette nouvelle forme de liberté de conscience nourrie au sein du relativisme culturel? À cette allure pourquoi lutter contre les mariages forcés ou l’excision, puisque ces pratiques peuvent aussi trouver des justifications dans le relativisme culturel et dans le respect de la culture de l’autre…Est-ce l’approche des Régionales qui vous rend si frileuse?… Surtout ne pas perdre de voix quitte à trainer les principes de la République dans la boue! Est-ce cela être Ministre de la République aujourd’hui en France?

Vous me direz que ces femmes ont «choisi» de porter le voile ou la burqa librement… Le croyez-vous? Sincèrement? Peut-on parler de choix libre et éclairé lorsque celui-ci résulte de pressions continues, quotidiennes, de la communauté et des religieux qui sont de plus en plus présents dans les quartiers oubliés de la République? Croyez-vous comme Esther Benbassa que les «femmes mettent le voile pour être tranquilles dans leur cité» ont vraiment fait un choix?

Le voile ou les insultes, le voile ou les agressions…jusqu’à ce qu’elles cèdent… Il ne s’agit pas de choix, il s’agit de renoncement et de peurs…Et tout cela se passe chez nous en France!

Ces femmes ont été abandonnées par des politiques lâches et incapables de se saisir de ces sujets par crainte d’être insultés d’islamophobe, de raciste, voire de colonialiste… et bien trop inquiets de perdre ce soit-disant «vote musulman» à quelques mois des Régionales. Mais les musulmans eux-même sont exaspérés par ces comportements ostentatoires, d’un autre temps, de cette minorité bien trop visible qui stigmatisme toute une population qui n’aspire pourtant qu’à vivre en France comme tout le monde, en laissant la religion à la sphère intime, dans le respect des valeurs de la République.

Madame La Ministre, par lâcheté vous avez déserté la cause des femmes. Vous méprisez les femmes des quartiers (dont vous avez pourtant la responsabilité en tant que Ministre de la ville) dont les conditions de vie se dégradent au fur et à mesure que le repli identitaire et l’islamisme progressent.

Le déni de réalité dont vous faites preuve, vous permet certainement de ne pas vous exposer et de naviguer sans heurts au sein du Gouvernement de Manuel Valls. Mais votre féminisme petit bourgeois, couard et sans valeur, préfère oublier les femmes des quartiers, piétiner la laïcité, éviter de s’engager dans un combat qui aurait été pourtant pour vous l’occasion de vous inscrire dans la lignée des grandes féministes qui vous ont précédée à ce Ministère.

 

Lien : cliquez ici 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 640 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :