4 conseils à suivre pour bien remettre son commerce/entreprise

232
Partager :

Diverses situations peuvent pousser un entrepreneur à vouloir remettre son commerce ou son entreprise. Il peut s’agir de la retraite, de la volonté de se tourner vers d’autres secteurs d’activités, etc. Dans tous les cas, qu’il s’agisse d’un restaurant, d’un hôtel ou d’une startup, le processus est long et il convient de savoir s’y prendre pour conclure une bonne affaire. Envisagez-vous de remettre votre commerce ? Si oui, voici justement 4 conseils pour mieux le faire.

Anticiper la mise en vente

Remettre son commerce nécessite du temps et assez d’énergie. L’entrepreneur devra pour ce faire consacrer assez de temps aussi bien avant la remise, au cours de la cession qu’après la vente effective de l’entreprise.
Il va donc de soi que se précipiter pour remettre son commerce sans s’y préparer n’est pas la meilleure chose à faire. L’idéal est de se préparer longtemps avant. Autrement, il est beaucoup plus judicieux d’anticiper la cession avant de s’y lancer.

À titre d’exemple, s’il faut par exemple remettre son restaurant et prendre sa retraite, le mieux à faire est de l’anticiper. En réalité, l’anticipation permet à l’entrepreneur de faire des diagnostics aussi précis que possible de son entreprise. Ainsi, lorsqu’il sera temps de procéder à la cession, ce dernier sera à même de négocier au mieux.

En clair, lorsque vous anticipez la remise de votre entreprise, vous avez beaucoup plus de chance de le céder au meilleur prix possible. Aussi, vous avez une idée claire de ce que vous faites et de vos projets après cette vente.

Opter pour un moment favorable à la cession

Il est clair que la plupart du temps, les acquéreurs misent beaucoup plus sur les performances historiques et actuelles de votre commerce pour la négociation. Ils ne fondent cependant pas leur jugement sur ces seuls critères.

En effet, en plus de la rentabilité actuelle, les acheteurs ne manquent pas de faire des projections de rentabilités futures. Dès lors, il faut garder à l’esprit que tout moment n’est pas propice à la cession d’un commerce. Pour faire une meilleure cession, il faudra donc déterminer le moment le plus favorable pour la vente.

Dans tous les cas, une période favorable à l’activité économique ou à de nouveaux partenariats commerciaux est très indiquée pour afficher de meilleures perspectives de rentabilité. Les phases de croissance et de transmission sont pour ce faire des périodes opportunes pour remettre votre commerce.

Cibler plusieurs clients

Afin d’obtenir un meilleur prix de vente, il est conseillé de trouver plusieurs acheteurs potentiels. En effet, dans ce cas, même si votre prix de vente est beaucoup plus subjectif que la valeur théorique du commerce, vous aurez de meilleures chances de faire une très bonne affaire.

Diverses techniques sont possibles pour trouver des clients. Il existe également des organismes spécialisés qui peuvent être sollicités pour ce faire. Toujours est-il que dans vos recherches de potentiels clients, il faudra rester subtil et discret. Pour cause, lorsque vous affichez trop une certaine volonté de vendre, votre entreprise perd généralement en valeur.

Se faire accompagner tout le long du processus

La remise d’un commerce est une opération assez longue et complexe. Ainsi, il n’est pas évident que le cédant à lui seul maîtrise tous les us et coutumes en la matière pour s’en charger. C’est pourquoi l’accompagnement de l’entrepreneur qui veut céder son entreprise est important.

En plus, dès lors que le cédant prend contact avec un client pour des discussions financières, le recours à des professionnels juridiques et à des banquiers devient nécessaire. Ainsi, pour une meilleure cession de votre commerce, il est préférable de vous faire accompagner. Les cabinets de conseil en cession-acquisition sont les plus compétents pour vous assister.

Partager :