Carte grise où sont indiqués les chevaux fiscaux ?

998
Partager :

Vous venez d’acheter une voiture et vous êtes perdu avec certains détails ? Il faut savoir que lorsque vous faites une demande de carte grise auprès du service administratif, diverses informations sont nécessaires pour calculer le prix du certificat d’immatriculation de la carte grise. Les chevaux fiscaux en font partie et sont utiles pour calcul de la taxe. Cet article vous en dit davantage sur ce point.

Qu’est-ce qu’un cheval fiscal ?

Dans l’univers de l’automobile, on entend souvent parler des chevaux fiscaux sans réellement connaître le concept avec précision. Dans le jargon fiscal, le cheval fiscal est connu sous différents noms, à savoir la puissance administrative, le CV ou encore la puissance fiscale.

La puissance fiscale est, par définition, une unité de mesure permettant de déterminer la puissance d’un moteur. Elle est aussi appelée cheval fiscal ou puissance administrative. Faites attention, il ne faut surtout pas la confondre avec la puissance réelle mesurée en chevaux-vapeur. Cette dernière est une toute autre histoire qu’il convient, bien sûr, de connaître.

Où se trouvent les chevaux fiscaux ?

Après l’acte de vente, l’ancien propriétaire du véhicule vous remet l’ancien certificat. Si cette démarche vous est étrangère, le nombre des chevaux fiscaux d’un véhicule se trouve dans cet ancien certificat. Plus clairement, il se situe sur la colonne P6 de la carte grise. Cette unité administrative est principalement utilisée pour définir le coût de la carte grise de la voiture.

Comment calculer le coût des chevaux fiscaux ?

Les chevaux fiscaux servent plus particulièrement à calculer la taxe d’immatriculation payée par un professionnel ou un particulier lors de l’acquisition d’une voiture. Dans le jargon fiscal, on parle bien des chevaux fiscaux. Il s’agit donc bel et bien d’un point purement administratif.

Quel est le prix de la puissance administrative ?

Le prix du cheval fiscal mérite, bien entendu, toute votre attention. En France, le prix du CV varie d’une région à une autre. Le tarif est fixé suivant les régions. Les conseils régionaux le confirment annuellement pendant une assemblée. Cette réunion est primordiale pour le bon déroulement de l’équilibre budgétaire dans les régions.

C’est pour cette raison que l’on peut voir une grande différence de prix de la puissance administrative suivant chaque département. Pour être sûr du prix que vous devrez payer, il est important de vous renseigner chaque année sur les flux des chiffres.

Pour préciser le prix exact d’un certificat d’immatriculation, il faut bien analyser le tarif unitaire du cheval fiscal dans votre région ainsi que la puissance fiscale de votre voiture.

Quel est l’impact des CV sur l’assurance d’une voiture ?

Le nombre de puissances administratives est très important, car il impacte le prix de l’assurance auto. En fait, plus une voiture compte de chevaux, plus elle est puissante et coûtera donc en assurance. Après tout, la puissance renforce davantage les risques d’accidents. Ce qui explique cette hausse au niveau de l’assurance.

Il faut noter que les frais d’indemnisation et de réparation des voitures puissantes sont plus élevés. Ils se répercutent également sur le tarif des assureurs. Par ailleurs, certains profils évitent les véhicules plus puissants dans la mesure du possible. Cela concerne la majorité des jeunes conducteurs.

A cause du manque d’expérience, ils sont considérés comme des personnes à risques par les assureurs. Raison pour laquelle ils paient des primes d’assurance élevées. Alors, en choisissant une voiture dont le cheval fiscal est important, ces jeunes prennent le risque de voir augmenter leurs frais d’assurance. En choisissant un véhicule dont la puissance administrative est importante, ils prennent aussi le risque d’augmenter leur frais d’assurance.

Chevaux fiscaux élevés : réduire le coût de son assurance auto

Si vous avez un véhicule puissant, le coût de votre assurance auto sera forcément plus élevé, qu’une voiture ayant moins de chevaux fiscaux. Cependant, il existe des solutions pour payer moins cher. 

  • La première chose à faire est de demander plusieurs devis assurance auto, afin de comparer les offres. Bien entendu, vous devez demander des devis sur une formule d’assurance identique. Il est impossible de comparer une assurance au tiers avec une assurance tous risques. 
  • Si vous faites un achat plaisir, mais que vous ne comptez pas rouler beaucoup avec votre voiture, vous pouvez aussi opter pour une assurance au km. Cela vous permettra de payer moins cher votre assurance. Par exemple, Allianz.fr propose une assurance spécifique pour les personnes qui roulent moins de 9 000 km par an. 
  • Si vous avez acheté un véhicule semi-autonome (par exemple avec une assistance au freinage, régulateur de vitesse adaptatif, dispositif de stationnement automatique…), vous pouvez aussi profiter d’une réduction sur votre assurance auto. 
  • Nous vous conseillons aussi d’être attentif à votre conduite. Forcément, plus votre bonus sera important et votre malus réduit, moins vous payerez cher votre assurance. Il convient donc d’adopter une conduite responsable et d’éviter les risques d’accidents ou sinistres responsables. 

Comme vous le voyez, il existe des moyens de réduire le coût de son assurance, même si la carte grise affiche des chevaux fiscaux élevés. À vous de faire les calculs et de comparer pour choisir la meilleure solution. Par ailleurs, si vous êtes jeune conducteur, il est surement préférable d’attendre 3 ans, avant de vous acheter un véhicule puissant. En effet, de base, l’assurance jeune conducteur est déjà plus élevée. Évitez donc de vous rajouter des frais supplémentaires, en décalant votre achat coup de cœur.  

Partager :